Le rutabaga, le légume ancien à revisiter

par charlene
rutabaga

Le rutabaga est un légume ancien qui ressemble physiquement au navet. Tout comme le navet, les fanes du rutabaga sont comestibles et regorgent d’antioxydants et de vitamine A. À l’époque de la Seconde Guerre mondiale, il était considéré comme un légume de second choix, normalement destiné au bétail, qui était consommé par les hommes à cause de la famine. Aujourd’hui, le rutabaga retrouve ses lettres de noblesse grâce au savoir-faire des chefs qui l’intègrent et le sublime dans différentes recettes. Bienfaits, conservation, mode de préparation… Show Devant vous présente tout ce qu’il faut savoir sur le rutabaga.

Qu’est-ce que le rutabaga ?

Le rutabaga, chou-navet ou chou de Siam, est un légume cultivé principalement en Europe du Nord. Il fait partie des premiers légumes cultivés en Nouvelle-France. Ce légume de la famille des choux était destiné à la fois à la consommation des hommes et du bétail. Les variétés consommables par l’homme ont une peau beige surmontée d’un collet vert ou violet et d’une chair de couleur jaune. Le rutabaga a un goût qui rappelle à la fois le chou, le céleri-rave ou le navet. En effet, son goût peut varier en fonction du mode de cuisson et de la variété. Très peu calorique, ce légume peut être consommé à volonté.

Quelle différence entre le rutabaga et le navet ?

Bien que ces deux légumes ont une forte ressemblance physique, le rutabaga est bien différent du navet. La première différence se situe au niveau de la couleur de ces deux légumes. Le navet est très souvent blanc et violet, et parfois entièrement blanc. Le rutabaga par contre a une couleur beige et brun (jaunâtre).

De plus, le navet est plus petit que le rutabaga. En effet, pour profiter de la tendresse et de la saveur du navet, il est indispensable qu’il soit dégusté à une petite taille. Lorsqu’il est gros, il est destiné à alimenter le bétail. À l’opposé, le rutabaga reste très savoureux même s’il est récolté après maturité.

Comment cultiver le rutabaga ?

Le rutabaga est une plante facile à cultiver et très productive. Il pousse dans un sol humide et riche. N’hésitez donc pas à ajouter du terreau à votre sol et à le pallier. Cette plante a besoin d’une exposition au rayon de soleil pas trop chaud pour son développement. Pensez à biner le sol et à bien arroser la plante.

Ce légume rustique peut être cultivé chez soi en plants durant les mois de mai à juillet. Il est également possible de le cultiver en semis à partir du mois de mars en châssis, caissette ou pépinière.

Quelle est la saison du rutabaga ?

Le rutabaga est un légume d’hiver. Il est donc possible de le déguster du mois d’octobre au mois de mars. C’est dans les mois d’octobre, de novembre et de décembre qu’elle est en pleine saison. Gardez à l’esprit que ce légume atteint sa croissance environ dix semaines après les semis. Pour des semis effectués entre les mois d’avril et juin, la récolte peut se faire dès le mois d’octobre.

Comment conserver le rutabaga ?

Pour conserver ce légume, il suffit de le placer directement dans votre tiroir à légume et surtout sans les laver. Dans cet état, loin de l’humidité, il est possible de le garder durant environ deux mois. Une fois transformé en purée ou blanchi à l’eau bouillante pendant deux minutes, vous pouvez également le conserver au congélateur.

Quels sont les bienfaits du rutabaga ?

Le rutabaga est un légume très bénéfique pour la santé. Il a une forte teneur en vitamines C et en sels minéraux comme le potassium, le phosphore et le magnésium (quand il est cuit). Très peu calorique (38 kcal/100 g), il est le parfait allié des régimes minceur.

Le chou de Siam est également riche en fibres alimentaires. Cela permet de faciliter le transit intestinal et de lutter contre la constipation. Il est aussi d’une aide capitale dans l’amélioration de certains troubles respiratoires (asthme) et la régulation de la pression artérielle.

Comment consommer et cuisiner le rutabaga ?

Le chou de Siam peut être cuisiné sous forme de pomme de terre. Vous pouvez donc le cuir au four, le bouillir ou en faire une purée de légumes. Il est également possible de le déguster en potage ou en soupe.

Le rutabaga peut être aussi consommé cru. Vous pouvez donc le râper dans vos salades ou l’ajouter en bâtonnets dans vos apéros. Si vous envisagez de le consommer cru, privilégiez les jeunes légumes ayant un poids inférieur à 300 g. N’oubliez pas de les laver correctement avant de les éplucher avec un couteau économe.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

Tonton 2 janvier 2023 - 9:55

Le rutabaga est une racine comestible qui appartient à la famille des crucifères, comme le chou, le brocoli, et le chou-fleur. Il est une excellente source de nutriments, tels que les vitamines C et K, le potassium, le calcium, et le fer. Le rutabaga peut être une option saine pour ajouter de la variété à votre alimentation et est souvent utilisé comme substitut de la pomme de terre dans de nombreuses recettes.

Réponse

Laissez un commentaire